Réussir ses piqués à la trompe de chasse. Audio 5

venerie

Voici la cinquième formation audio.

 

 

Je reviens vers vous aujourd’hui avec cette audio de 13 minutes dans lequel je vous donne des conseils pour faire de jolies piqués.

J’aborde rapidement mes projets pour l’avenir et ma vision pour vous donner toujours plus de contenu afin que vous progressiez et atteigniez vos objectifs à mes cotés.

Bonne écoute

 

9 thoughts on “Réussir ses piqués à la trompe de chasse. Audio 5

  1. Content de vous retrouver avec de bons conseils bien expliqués et illustrés .Bien sur ce type d’enseignement ne peut sans doute pas avoir la même efficacité (et convivialité ) qu’un enseignement direct plus traditionnel mais elle a le mérite d’aider ceux qui veulent débuter en tentant de ne pas trop prendre de mauvaises habitudes et de pouvoir s’entrainer quand on peut …J’espère que vous ferez beaucoup d’autres formations car malgré la difficulté de l’instrument et mon faible niveau je tire toujours un bénéfice de « nos cessions ».

    1. Oui effectivement Jean Marc, l’idéal reste l’enseignement direct (en face à face) car celui ci permet de corriger les défauts immédiatement. Je travaille à trouver des solutions toujours plus efficaces pour rendre mes conseils applicables à distance et je développe actuellement un processus pour permettre aux sonneurs isolés de se corriger eux même afin de progresser rapidement.
      Merci pour votre soutien.
      Bon courage.

  2. Bonsoir,
    Ravi de vous retrouver pour vos bons conseils sur l’art de sonner la trompe de chasse.
    Petite question ?
    Quelle est l’utilité d’apprendre a sonner en ton simple , puisque la finalité est de sonner en ton de vènerie.
    J’ai appris  » le vol ce l’est  » en ton simple au tout début de mon apprentissage tout récent (seulement 13 mois )
    J’ai donc du rapidement réapprendre cette fanfare pour la sonner en ton de vènerie .
    Merci pour votre avis sur ce point
    Cordialement

    Olivier

    1. Bonsoir,
      Je trouve votre question très intéressante.
      Personnellement j’ai appris à sonner en ton simple quand j’étais enfant et je me souviens très bien que j’avais hate que mon père me fasse sonner comme lui en ton Vénerie.
      D’ailleurs je ne comprenais pas pourquoi je devais sonner en ton simple. Bref
      Aujourd’hui avec le recul j’en comprends l’utilité et vous donne mon avis sur le sujet. Le ton simple est comme son nom l’indique, une version « simplifiée » du ton vénerie. Il permet de ne pas s’encombrer des doubles piqués, tayot, doubles tayots qui complexifieraient la tache du sonneur débutant qui a déjà moult choses à intégrer. En deux mots ça permet au sonneur qui débute de se focaliser que sur l’acquisition des choses importantes et de partir sur de bonnes bases.
      L’utilisation du ton simple ne dure généralement que quelques mois.
      Bon courage Olivier 😉

  3. Bonjour

    Merci d’être revenu sur le net pour nous aider à progresser dans la trompe de chasse

    Je vous remercie de vos séances audio. Elles m’aident beaucoup.

    Cependant j’ai beaucoup de mal à savoir si mes piquets sont bons.

    De plus j’ai rapidement mal aux lèvres

    Que dois je faire et quand pensez vous

    Merci d’avance et ne vous décourager pas , continuer à nous faire passer des séances audio

    Cordialement

    1. Bonsoir et merci pour vos encouragements,
      Concernant vos piqués, je vous conseille de vous enregistrer et de comparer avec l’enregistrement de la formation. Si malgré ça vous ne parvenez pas à juger vos piquez, envoyez moi votre enregistrement par mail.
      Vous avez mal aux lèvres, c’est à dire ? pouvez vous me dire ce que vous entendez par là ? (coupures, lèvres qui gonflent, sensations de fourmillement )
      🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *