Bienvenue amis sonneurs !

 

Bienvenue sur le site intégralement destiné aux sonneurs et futurs sonneurs de trompe de chasse.

HISTOIRE DE LA TROMPE DE CHASSE (en quelques lignes)

La pratique de la trompe en France remonterait au Moyen-Âge, autant dire qu’elle fait partie de notre ADN; cependant c’est sous le règne de Louis XIV  vers 1660 que l’instrument prendra sa forme actuelle qui a peu évolué depuis . Il faut toutefois souligner le travail des fabricants de trompe qui, depuis de nombreuses années, œuvrent à l’amélioration de notre instrument; ce qui permet au fil des années de donner aux sonneurs de plus en plus de possibilités techniques !

Cet art de la trompe se pratique dans une dizaine de pays aujourd’hui, ce qui revêt un caractère important car il n’y a jamais eu d’inventaire réalisé. Nous sommes 2 500 adhérents actifs à la FITF;  Fédération Internationale des Trompes de France, répartis dans 150 groupes.

Nous estimons être 10 000 sonneurs de trompe tous confondus à travers le monde. 

Je vous ai mentionné plus haut que la trompe était un art, ce qui est une évidence pour la plupart d’entre nous mais cette qualification pourrait être confirmée par l’UNESCO, qui pourrait reconnaître notre art comme patrimoine culturel immatériel. (quelle distinction pour des amateurs de folklore)

Je vous cite l’article Ouest-France du 8 mars 2014 sur le sujet:

Faire reconnaître cet art par l’Unesco. Marion Dony, étudiante, François Decloquement, Bernard Mearquestaut et Luc Avot, sonneurs tous trois membres de la commission culturelle de la FITF, passent donc deux jours dans les locaux d’Ethnodoc « pour lancer les opérations de collecte. C’est un gros chantier peu simple que de s’attaquer à la sauvegarde de ce patrimoine immatériel, admet Luc Avot. C’est un projet fédérateur qui va solliciter tous les sonneurs ».

Après cet inventaire qui « intégrera le réseau Raddo, une étude sera lancée pour aboutir à un colloque et à une publication par l’Opci, puis un plan de transmission et une rencontre artistique avec des pratiques traditionnelles musicales ayant des analogies avec l’art de la trompe française », indique Jean-Pierre Bertrand. Tout ceci pour terminer par la constitution d’un« dossier afin que cet art soit inscrit en tant que patrimoine culturel immatériel reconnu par l’Unesco. C’est un projet majeur pour la FITF » qui se déroule sur trois ans, de 2014 à 2016.

 

PRATIQUE DE L’INSTRUMENT

La trompe est un instrument que beaucoup de personnes qualifieront de « difficile, voire même d’ingrat », moi je pense qu’il est surtout exigeant. Il demande au pratiquant un engagement physique, une concentration et une motivation importante.

Un sonneur qui progressera est un sonneur qui s’entraînera régulièrement (on estime qu’une fréquence de trois à quatre entraînements de vingt minutes minimum par semaine seront nécessaires pour progresser). Comme pour toute discipline, pour obtenir des résultats satisfaisants il faudra également bénéficier de conseils  » d’experts  » dans le domaine.

 

 

 

 

7 thoughts on “Bienvenue amis sonneurs !

  1. La trompe de chasse ne remonte pas au moyen âge comme indiqué sur ce site, mais au règne de Louis XIV et plus précisément à la fin des années 1670. Elle a été précédée par d’autres instruments plus rudimentaires: cornes d’appel, huchets, araines, olifants, etc au moyen âge. Vers 1660 apparaît une trompe de format plus réduit que la nôtre, ne donnant que 4 ou 5 notes.
    Cet instrument a été créé pour rehausser les chasses royales, et c’est en augmentant ses dimensions pour plus de magnificence qu’on en est arrivé à la trompe actuelle avec son échelle d’une douzaine de notes.

    1. Jacques: Merci pour ces précisions, je sais que l’époque d’apparition de la trompe est régulièrement source de désaccord et d’approximation dû au fait que l’instrument a évolué à travers le temps.
      La vraie question à se poser est peut être; à partir de quand avons nous appelé cet instrument trompe de chasse?..
      Je tiens vraiment à vous remercier pour vos précisions Jacques..

      Cordialement

  2. Bonjour Monsieur,
    Je voudrais suivre vos conseils.
    Malheureusement, je n’ai pas accès à vos fichiers audio ni vidéo. Est-ce normal à ce stade (avril 2016)
    Cordialement
    Th. Jégou

    1. Bonjour Thomas,
      Oui c’est normal, j’ai eu des obligations professionnels m’empêchant de m’occuper du site durant des mois.
      Je suis de retour avec plus de temps libre et pleins de projets pour vous aider à progresser.
      Merci pour votre soutien.

  3. Bonjour, merci pour ces conseils qui sont très utiles et plus parlant qu’un manuel. J’ai commencé à sonner il y a un an et je m’entraine deux fois par semaine mais malheureusement seul et dans mon entrepôt. Je suis à Bordeaux et je ne trouve pas de cours de trompe de chasse. Auriez vous un contact ?

    Merci
    Cyril L.

    1. Bonjour Cyril, je n’ai malheureusement aucun contact dans votre région. Je connais beaucoup de sonneurs au pays basque et quelques uns dans les Landes mais pas à Bordeaux. Je vous conseille de regarder sur le site de la FITF, vous aurez peut être quelques réponses.
      C’est déjà très bien d’avoir cette motivation de sonner seul dans votre entrepôt.
      Si des sonneurs de Bordeaux voient ce commentaire, je vous invite à prendre contact avec moi. Je vous mettrez en relation avec Cyril pour que vous puissiez sonner ensemble.
      Bon courage,

      ps : je vous propose dans quelques jours une grosse formation pour progresser grace à l’acquisition de la colonne d’air, surveillez vos mails

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *